Concevoir des Protocoles de Relation d’aide

La relation d’aide

Un professionnel de l’accompagnement sachant s’adapter à chaque individu grâce au protocole

« Chaque personne est unique !  »

« L’humain au service de l’humain. »

La certification « Concevoir un protocole d’accompagnement personnalisé dans la relation d’aide » vise à acquérir, à développer ou à actualiser des compétences complémentaires en techniques de construction de protocoles propres à l’activité des professionnels intervenants auprès de particuliers exposés à des problématiques psychosomatiques dues à des situations personnelles/professionnelles complexes, en ayant recours à des méthodes de traitements complémentaires et à des moyens adjuvants de la médecine conventionnelle, propres à la relation d’aide.

N.B. : La relation d’aide désigne l’accompagnement de personnes en situation de détresse ponctuelle ou en demande de soutien, se réalisant en séance individuelle ou en séance de groupe, ne relevant ni de la psychiatrie ni de la psychothérapie. Le domaine de la relation d’aide est fondé sur des valeurs fortes comme l’éthique et la déontologie (règles de conduite en matière d’intégrité, d’impartialité, de loyauté, de confidentialité, de compétence et de respect) dont le professionnel en exerce s’y souscrit sans réserve.

La certification s’adresse aux professionnels exerçant un métier de la relation d’aide (une profession non règlementée) au sein de structures hospitalières, dans la fonction publique, en libéral et :

  • dans le domaine médical (psychologue, sage-femme, médecin, urgentiste, kinésithérapeute, infirmier, etc.)
  • dans le domaine social / éducatif (éducateur spécialisé, assistante sociale, etc.)
  • dans le domaine du développement personnel (psycho praticien, psychanalyste, sophrologue, ergothérapeute, centre de soin à visée bien-être, etc.)

Les titulaires de la certification auront la capacité de concevoir un protocole d’accompagnement adapté pour chaque personne en demande, pour potentialiser des ressources afin d’atteindre l’objectif défini avec son client, tel que la gestion du stress, les troubles du sommeil, le surinvestissement professionnel, etc.

Le travail  de la relation d’aide est orienté sur les solutions et non les problèmes.


L’action de formation a fait une demande d’enregistrement au Répertoire Spécifique auprès de France Compétences. (N.B. : à ce jour, elle n’est pas certifiante, en cours d’instruction).


Public

  • Avoir atteint l’âge de la majorité (18 ans) à la date d’entrée en formation
  • Pas de limite d’âge
  • Pas de diplôme minimum
  • Pas de pré-requis
  • Accessibilité aux personnes handicapées : Pour toute inscription de personnes en situation de handicap, il convient de nous prévenir de manière à étudier l’aménagement de la formation.
  • Cette formation est ouverte à :
    • toute personne travaillant  ou en formation dans le domaine médical : médecin, urgentiste, aide- soignant, infirmier, diététicien…
    • toute personne travaillant  ou en formation dans le domaine social/ éducatif : éducateur, assistante sociale, conseillère conjugale, psychologue
    • toute personne travaillant dans le domaine sportif : entraîneur, coach sportif.
    • toute personne travaillant  ou en formation dans le domaine du développement personnel /bien être/ relation d’aide ou en formation dans ce domaine : praticien en hypnose, psychopraticien, somatothérapeute, psychanalyste, psychologue, massage bien être, professeur de yoga, praticien en reiki, magnétiseur, coach,…

Objectif

  • Concevoir des protocoles d’accompagnement personnalisé dans la relation d’aide.
  • Compléter ses compétences : Enrichir son activité professionnelle existante (psychologue, infirmiers,etc.)

Programme :

Module 1  : Accueil et prise en charge

Accueillir le client avec bienveillance et dans le respect du code déontologique, en présentant et posant les limites du cadre d’intervention de la relation d’aide et notamment la conservation du libre arbitre, afin de créer un climat de confiance, de sécurité favorable au client et aux bénéfices de la relation d’aide.

Analyser la demande initiale du client dans le but de valider sa conformité avec le champ de compétence de la relation d’aide.

Module 2  : Conduire une anamnèse structurée avec un particulier – Questionnaire d’anamnèse

Faire un « état des lieux ici et maintenant » pour collecter des informations utiles à la construction du programme d’accompagnement personnalisé de la relation d’aide.

Les techniques utilisées permettent de repérer et de limiter les interprétations du praticien. Elles permettent d’évaluer l’impact des troubles au quotidien, d’identifier les images à éviter, ainsi que d’identifier les ressources nécessaires à l’atteinte de l’objectif.

Afin de cadrer le questionnaire, les méthodes qui permettent d’obtenir des informations ciblées et précises sont :

  • l’utilisation de questions ouvertes ou neutres sur l’objet de la visite pour ne pas induire ou interpréter de réponse ;
  • la reformulation pour valider la compréhension et éviter l’interprétation ;
  • l’accusé de réception pour confirmer la réception du message ainsi le client se sent compris ou écouté.

Ces techniques favorisent l’écoute qualitative et l’observation verbale et non verbale, elles permettent d’obtenir des informations fiables en vue de construire un programme d’accompagnement. De plus cette écoute active contribue à renforcer l’alliance entre le praticien et le client.

Module 3  : Déterminer un objectif d’accompagnement

Grâce au questionnaire de l’anamnèse, le client peut hiérarchiser ses besoins et ses envies et ainsi exprimer une demande qui définira l’objectif de son accompagnement. L’objectif du programme d’accompagnement est la réponse à son besoin. La détermination de l’objectif permet de définir l’axe et la visée finale du client dans le programme de l’accompagnement. Pour définir cet objectif le praticien utilisera différentes méthodes d’expression particulière afin de ne pas influencer

La détermination de l’objectif va amplifier la motivation et l’implication du client dans son programme d’accompagnement. Cette énergie positive qui en résulte va orienter chaque partie du client (mental, émotionnel, physique) vers l’atteinte de son objectif.

Module 4  : Etablir un contrat d’engagement moral

Le contrat est un engagement moral, il est essentiel pour la qualité de la relation. Il formalise l’accord mutuel des 2 personnes (praticien – client). Il permet de délimiter le cadre de ce qui est possible ou pas.

Ce contrat doit être adapté à l’objectif défini. Il explique les obligations de chacun. Il est un moyen de présenter les différentes méthodes utilisées durant les séances d’accompagnement, il contribue à rassurer le client, il décrit les cadres du travail : déontologie, tarif… et ce contrat renseigne sur les obligations de chacun : entraînement, ponctualité…

Le contrat d’accompagnement de la relation d’aide définit le cadre des séances et permet d’obtenir l’adhésion du client à cet accompagnement. Ci-dessous le plan du contrat thérapeutique :

  • les moyens utilisés (processus, limites, temps d’échange verbal, temps de pratique, …)
  • les limites de la prise en charge (technique verbale, non tactile, ne se substitue pas aux traitements médicaux, …)
  • les engagements mutuels (déontologie, bienveillance, non-jugement, ouverture, confidentialité, ponctualité,…)
  • les modalités pratiques (périodicité des séances, séances, tarif, lieux, …)
  • obtenir l’accord du client sur la totalité du contrat : Sur les moyens ; les engagements ; les modalités  + accord du sujet

Module 5  : Concevoir un protocole personnalisé d’accompagnement pour la relation d’aide

Elaborer le programme d’accompagnement, en se référant à l’anamnèse du client, l’objectif défini, la direction stratégique choisie et au contrat établi, puis en définissant le déroulé des séances et en identifiant les techniques adaptées et les jalons, pour garantir son efficience et la progression du client.

Le protocole réalisé devra être adapté aux besoins et aux aptitudes et capacités du client afin d’assurer une progression personnalisée vers l’objectif du client.

Ce protocole construit décrira l’ensemble des séances dans un ordre bien précis en respectant des étapes afin de suivre une progression cohérente pour l’atteinte de l’objectif visé par le client.

Les séances seront définies par des intentions spécifiques ; elles émanent de l’anamnèse et des principes des méthodes utilisées. Le nombre de séances est défini en début de parcours et doit s’adapter à la progression du client, le protocole est une vision d’ensemble qui permet en permanence de vérifier la cohérence entre les moyens (exercices mis en œuvre) et les résultats (objectif) attendus.


Moyens et modalités pédagogiques pour Concevoir un protocole de la relation d’aide :

  1. Accès à la plateforme de l’IFHS : bibliothèque d’outils pédagogiques, Cette formation laisse une large place aux exercices pratiques.
  2. Manuels de formation offerts :
    • Manuel 1 : Fondements et méthodologie
    • Manuel 2 : Protocoles à réaliser (15 études de cas)
    • Manuel 3 : Annexes (supports et fiches pratiques)

Liste des Acquis :

  • L’accueil du client
  • La posture professionnelle
  • Les attitudes primordiales à la relation d’aide
  • L’anamnèse conforme à l’usage professionnel
  • La détermination d’un objectif conforme aux différentes méthodes
  • Le contrat d’engagement moral (obligations, moyens, limites, modalités, etc.)
  • La fiche de renseignement
  • La synthèse de protocole
  • Conception de protocoles adaptés

La validation de la formation : en fin de formation, un certificat de suivi et de fin de formation  sera remis.

Rappel : Pour exercer professionnellement aucun diplôme n’est obligatoire. Toutefois il est fortement recommandé de valider sa formation pour exercer.

L’obtention du diplôme de l’IFHS est conditionnée par la réussite de l’évaluation, comportant 6 épreuves :

Epreuve orale : 1. réaliser l’accueil  –  2. réaliser l’anamnèse –  3. déterminer un objectif  –  4. réaliser un contrat

Epreuve écrite : 5. élaborer un protocole avec une personne volontaire

Epreuve orale : 6. présenter et argumenter le protocole réalisé (synthèse du protocole, choix du protocole

Supervision

L’IFHS propose une supervision, ce suivi a pour objectif d’accompagner les personnes débutants leur activité professionnelle afin de répondre aux différentes questions que la pratique suscite.

Ce système permet au praticien de s’épanouir dans sa pratique et de se remettre en question.

La supervision permet ainsi de continuer à explorer, à apprendre, à progresser.

Nous proposons pour cela un suivi en vidéo-conférence sur rendez-vous ou par téléphone pour chaque praticien désireux de s’aguerrir dans sa nouvelle profession.

  • Présenter un cas et obtenir un feedback permettant de valider et de se rassurer en début d’activité professionnelle.
  • L’identification de la structure du problème possible pour chaque cas

A l’issue de la formation, et au début de votre activité professionnelle, nous vous proposons 2 supervisions téléphoniques gratuites, afin de vous accompagner lors de votre installation ou sur vos premières prises en charge si besoin.

Ensuite, si vous le désirez, vous pouvez souscrire une supervision annuelle payante : 300 euros/ans.

Durée

En week-end ou en semaine sur 8 journées. Pour plus d’informations contactez-nous au numéro indiqué ci-dessous

Tarifs 

Cursus Collectif en financement personnel  : 1500 euros

Voir financement

Lieu

A Metz, 29 en Jurue

Inscription 

Pour vous inscrire, contactez-nous au 06 12 21 59 39.

ou par email à formation@ifhs.fr

L’inscription a lieu suite à un entretien téléphonique. Lors de cet entretien, le formateur vous aide à concrétiser votre projet.

Dates des formations

Consulter notre calendrier :  METZ – PARIS – CHATEAUBRIANT

sessions ouvertes à partir de 4 participants – places limitées à 10 paricipants.